Passer son permis de conduire

Passer son permis de conduire : une façon de gagner en autonomie ! Nécessaire pour trouver un job pour les uns, liberté de se déplacer, de partir en vacances pour les autres, zoom sur les différentes formules d’apprentissage.

Les différentes formules d’apprentissage

  • L’apprentissage anticipé

Elle concerne les jeunes de 15 à 18 ans, ayant eu leur code, accompagnés d’un adulte ayant demandé l’accord à son assureur. Parallèlement, le jeune suit une formation initiale avec une auto-école (d’au moins 20h) avec suivi pédagogique puis passe l’épreuve pratique du permis de conduire (possible dès 17 ans et demi). Il faut avoir parcouru 3000 km minimum en conduite accompagnée et ce, pendant au moins 1 an.

  • La conduite encadrée

Elle s’adresse aux jeunes de 16 à 18 ans scolarisés, suivant une formation professionnelle des métiers de la route. Dès lors qu’ils ont passé avec succès le code et la conduite du permis B, obtenu une attestation du chef de leur établissement scolaire, ils peuvent conduire avant 18 ans, accompagnés d’une personne détenant le permis. La délivrance du diplôme professionnel conditionne celle du permis de conduire (sous réserve d’avoir 18 ans).

  • La conduite supervisée

Elle permet aux 18 ans et plus, ayant obtenu leur code et suivi la formation initiale de 20 heures ou après un échec à l’obtention du permis de conduire, de conduire accompagnés pendant 1000 km minimum avant de repasser le permis.

  • La candidature libre

Pour apprendre, il faut être âgé d’au moins 16 ans, accompagné d’une personne détentrice du permis et titulaire d’une attestation certifiant qu’elle a suivi la formation obligatoire (celle-ci étant valable 5 ans), avoir un livret d’apprentissage, utiliser un véhicule à double commande, souscrire une assurance spéciale.

Dans tous ces cas, l’accompagnateur doit être détenteur du permis depuis au moins 5 ans de manière continue (n’ayant jamais eu de retrait ou d’annulation de celui-ci).

Déroulement et délivrance du permis

Il se déroule en 2 parties, le code de la route et l’épreuve pratique de la conduite.

  • Le code de la route

L’inscription au code se fait par l’auto-école dans un centre d’État ou un centre de La Poste ou de la société SGS.

En candidature libre, le candidat s’inscrit directement auprès de la préfecture, il reçoit un numéro d’enregistrement préfectoral harmonisé (NEPH), lui permettant de s’inscrire en ligne. S’il n’existe que des centres de l’État, la préfecture lui envoie une convocation.

Si les délais d’attente sont longs, il peut s’inscrire en ligne dans un centre de La Poste ou de la société SGS

Le jour de l’épreuve, il est obligatoire d’avoir une pièce d’identité et la convocation. Pour réussir l’épreuve, il faut faire 5 fautes maximum.

Le résultat est envoyé par courrier postal ou électronique le jour même ou dans les 48 h si le code a été passé dans un centre de La Poste ou de la société SGS.

Après l’obtention du code, le délai pour passer l’examen de la conduite est de 5 ans, au-delà de ce temps, il faut repasser le code.

  • Le test de conduite

D’une durée d’environ 30 minutes, il comporte notamment :

– un test de la vue

– la vérification d’un élément technique

– la maîtrise du véhicule

– différentes manœuvres : un freinage et une manoeuvre en marche arrière (créneau, rangement en épi…).

Le résultat est consultable 48 h après l’épreuve sur www.securite-routiere.gouv.fr

Le permis compte 6 points au départ, il faut attendre 3 ans de conduite sans incident pour obtenir la totalité des 12 points (2 ans en cas de conduite accompagnée).

Budget

Les auto-écoles font généralement des forfaits de 20 heures à environ 40€ l’heure, mais misez plutôt sur une trentaine d’heures, comptez entre 1200 et 1500 € (les prix variant d’une agence à l’autre et d’une ville à l’autre également).

Passer son permis est coûteux et parfois impossible pour certaines personnes, aussi des dispositifs ont été mis en place et proposent une aide aux plus démunis afin de réduire les inégalités. Consultez notre rubrique « aides au permis ».