Accueil SE SOIGNER Prévention 12 mars 2020 : Journée Nationale de l’Audition

12 mars 2020 : Journée Nationale de l’Audition

La Journée Nationale de l’Audition 2020 se déroulera le 12 mars partout en France. De nombreux spécialistes proposeront au public d’effectuer un bilan auditif et répondront à toutes les interrogations des personnes désireuses de mieux être informées sur leur capital auditif.

Chaque année cette journée est l’occasion d’alerter l’opinion publique et de promouvoir l’audition comme l’un des éléments essentiels de l’équilibre de vie et de santé ; un élément trop souvent oublié, délaissé, même lorsque la presbyacousie apparaît, et que des acouphènes envahissent le quotidien.

Notre système auditif, l’un des sens les plus fragilisés par nos pratiques de vie

Le système auditif ne possède pas de protection naturelle. Et lorsqu’il est endommagé, c’est pour la vie. Contrairement aux yeux, les oreilles ne sont pas constituées de protecteurs naturels et restent réceptives à tous les sons, toxiques ou non .
Au-delà de 85 dB l’oreille est en danger. La dangerosité va dépendre aussi de la durée d’exposition. Par exemple, il est possible d’être soumis à une exposition de 80 dB pendant 8h sans danger pour le système auditif. Une fatigue s’en ressentira pour autant.
Un impact soudain à 120 dB (pétard) peut créer autant de dégâts sur le système auditif que 5 minutes de MP3 à 100 dB.
Il est donc nécessaire de préserver son système auditif dès le plus jeune âge.

Un sens reposant sur un équilibre fragile

Le système auditif repose sur des mécanismes fragiles dont le bon fonctionnement dépend en grande partie des cellules sensorielles appelées cellules ciliées que nous ne savons ni guérir ni remplacer. Elles ne se régénèrent pas par elles-mêmes.

Une dotation unique à la naissance

Contrairement à la vue, notre acuité auditive repose sur une dotation à la naissance, une fois pour toute. Seulement 15 000 cellules sensorielles par oreille – soit 50 fois moins que les cellules
sensorielles de l’oeil – transmettent les informations externes au cerveau auditif qui va ensuite décoder. Ces cellules s’usent avec le temps et sous l’effet d’exposition sonore.
Une fois perdues, c’est pour la vie !

Un sens qui nous relie aux autres et qui contribue au « bien vivre » et « bien vieillir »

Nos oreilles nous permettent l’accès à la communication sociale, à la parole. Grâce à elles et au bon fonctionnement de notre système auditif, nous développons nos liens sociaux, l’acquisition des apprentissages et maîtrisons notre voix.
Notre perception auditive nous sert également pour nous alerter d’un danger par le décodage de la provenance d’un son et de l’émetteur de ce son.
L’ensemble de ces fonctions contribue à notre bon développement cérébral et à notre état de santé général.

L’écoute de musique trop forte peut avoir des conséquences irréversibles pour votre audition (malentendance précoce, surdité, acouphènes, hyperacousie). Pour éviter de devenir malentendant ou pire, sourd, suivez ces quelques conseils.

1. Au-delà d’une heure d’écoute par jour, diminuer un peu le volume.
2. Éviter l’écoute de sono ou de baladeurs à plein volume.
3. En moto, porter un bon casque pour protéger vos oreilles du bruit du moteur.
4. En discothèque, rester éloigné des enceintes.
5. En soirée, utiliser des bouchons de protection si le volume dépasse 102 dB.
6. Faire des temps de pause si possible toutes les heures, dans une zone calme ou à l’extérieur.
7. Après un concert ou une soirée en discothèque, dormir pour récupérer pendant plusieurs heures au calme.
8. Sifflements, bourdonnements, impression d’avoir du coton dans les oreilles, persistance de musique dans la tête… Si ces symptômes persistent, il est nécessaire de consulter un médecin sous 24 heures.

Le saviez-vous ?

Dans certains concerts, la musique peut atteindre jusqu’à 140 dB à proximité des haut-parleurs.
Le bruit sous un casque de moto à 140 km/h peut atteindre 100 dB et 46% des motards ont une perte d’audition.

En savoir plus