Accueil TRAVAILLER Emploi Des voitures pour accéder à l’emploi

Des voitures pour accéder à l’emploi

La Région Hauts-de-France a décidé d’étendre les conditions pour bénéficier d’une voiture dans le cadre de son dispositif  « En route pour l’emploi ». « En route pour l’emploi », c’est l’un des dispositifs phares mis en place par la Région depuis janvier 2017.

L’idée est simple : il s’agit d’un prêt de véhicule pour une durée d’un mois à 2 € par jour travaillé pour les personnes qui n’ont pas de transport en commun à proximité de leur lieu de travail et/ou de domicile ou qui ne peuvent pas les emprunter à cause d’horaires décalés.

Attention, la voiture ne peut être utilisée que pour les trajets domicile/travail (y compris lieu de formation dans le cas d’un contrat en alternance).

Pour mettre en œuvre le dispositif « En route pour l’emploi », la Région a décidé de mettre à la disposition des bénéficiaires, un parc automobile de 40 voitures. D’autres partenaires se sont également engagés en mettant à disposition des véhicules pour les bénéficiaires d’« en route pour l’emploi » : le Département du Nord et la Régie des transports de l’Aisne, Toyota et Volkswagen. Au total, le parc automobile régional compte désormais 80 voitures.

A qui s’adresse le dispositif ?

Le dispositif s’adresse aux personnes qui ont signé :

  • un CDD de plus de trois mois,
  • un CDI,
  • un contrat d’intérim de plus de 3 mois (si supérieur à 20h/semaine)
  • un contrat par alternance (contrat de professionnalisation ou d’ d’apprentissage),
  • une convention de stage en entreprise (étudiants ou stagiaires de la formation professionnelle),
  • un contrat ou convention pour une immersion en entreprise, un contrat aidé ou un chantier d’insertion

Pour être éligible, la demande devra être formulée avant ou pendant la période d’essai ou de stage. Néanmoins, la demande peut être formulée hors période d’essai pour les personnes ayant besoin d’un véhicule pour se rendre sur leur lieu de travail le temps de faire réparer le leur ou celles ayant besoin d’un véhicule pour se rendre sur leur lieu de travail car le leur est immobilisé en raison d’un contrôle technique négatif. Pour ces cas, des justificatifs complémentaires devront être fournis : facture d’un garage ou compte-rendu du contrôle technique.

Par ailleurs, pour être éligible au dispositif, il faut :

  • avoir un salaire qui n’excède pas 2 600 € brut mensuel sur la base d’un temps complet
  • être titulaire du permis de conduire ou d’un justificatif d’obtention du permis si le permis définitif n’est pas encore émis
  • ne pas avoir de transports en commun à proximité de son domicile, lieux de travail ou de formation et/ou des horaires qui ne permettent pas d’en bénéficier

Comment solliciter le prêt d’une voiture ?

Si vous réunissez les conditions ci-dessus, envoyez votre demande par mail à enroutepourlemploi@prochemploi.fr avec les pièces suivantes :

  • Le contrat de travail ou convention de stage qui précise :
    • le type de contrat
    • le lieu d’exécution (situé sur le territoire des Hauts-de-France, mais avec dérogation possible s’il s’agit d’un secteur limitrophe).
    • le salaire (qui ne doit pas excéder 2600€ brut mensuel, sur la base d’un temps complet)
  • Le nom et l’adresse du lieu de formation s’il s’agit d’un contrat en alternance et si ces informations n’apparaissent pas dans le contrat de travail
  • La copie de votre permis de conduire B ou du justificatif de la réussite de l’examen du permis de conduire
  • La copie de votre carte d’identité ou de votre passeport en cours de validité
  • Selon le cas, la facture d’un garage ou compte-rendu du contrôle technique.

Après étude de du dossier et si l’éligibilité est confirmée, vous serez convié à un rendez-vous préalable à la remise de clés qui a pour objectif de vérifier les pièces originales, de vous inscrire dans le dispositif Proch’Emploi et de porter à votre connaissance la convention de prêt qui précise vos droits et obligations dans le cadre du dispositif.

 

> Plus d’infos : contactez Proch’emploi ou contactez le numéro vert au 0 800 02 60 80 (numéro vert, appel gratuit).