Accueil Nos Thématiques Travailler Travail Les conflits du travail

Les conflits du travail

Conseiller prud’homme

Les conseillers prud’hommes font office en premier lieu de conciliateurs puis en cas d’échec de juges du travail afin de régler les litiges, salaires, congés payés, primes, licenciement individuel… entre les salariés et leurs employeurs. Il y a des conseillers employeurs et des conseillers salariés.

Désormais, il n’y a plus d’élection des conseillers prud’homaux, les candidats à cette fonction sont présentés par les organisations de salariés et d’employeurs et les conseillers seront désignés pour 4 ans à partir du 1er janvier 2018. Il y a autant de conseillers salariés qu’employeurs. Pour être candidats, ils doivent être âgés d’au moins 21 ans, et ne pas avoir été dessaisis de leurs droits civiques.

http://travail-emploi.gouv.fr/droit-du-travail/litiges-individuels-et-conflits-collectifs/article/le-conseil-de-prud-hommes

Pour connaître le conseil de pru’hommes dont vous dépendez, consultez le site du ministère de la justice :

http://www.annuaires.justice.gouv.fr/annuaires-12162/annuaire-des-conseils-de-prudhommes-21779.html

Droit de grève

Tout salarié peut faire grève, sous certaines conditions :

– L’arrêt du travail doit être total, il n’y a pas de temps défini, cela peut être un quart d’heure, un jour ou plus

– Elle se déroule après concertation des salariés (sauf pour accompagner une grève nationale)

– Les revendications doivent porter sur les conditions de travail ou la défense de l’emploi

L’appel d’un syndicat n’est pas obligatoire, la concertation des salariés suffit. Dans le privé, les salariés peuvent déclencher une grève sans préavis.

Pendant le temps de grève, le salarié n’est pas rémunéré.

http://travail-emploi.gouv.fr/droit-du-travail/litiges-individuels-et-conflits-collectifs/article/la-greve

ment individuel… entre les salariés et leurs employeurs. Il y a des conseillers employeurs et des conseillers salariés.

Désormais, il n’y a plus d’électio

Conseiller prud’homme
Les conseillers prud’hommes font office en premier lieu de conciliateurs puis en cas d’échec de juges du travail afin de régler les litiges, salaires, congés payés, primes, licenciement individuel… entre les salariés et leurs employeurs. Il y a des conseillers employeurs et des conseillers salariés.
Désormais, il n’y a plus d’élection des conseillers prud’homaux, les candidats à cette fonction sont présentés par les organisations de salariés et d’employeurs et les conseillers seront désignés pour 4 ans à partir du 1er janvier 2018. Il y a autant de conseillers salariés qu’employeurs. Pour être candidats, ils doivent être âgés d’au moins 21 ans, et ne pas avoir été dessaisis de leurs droits civiques.
http://travail-emploi.gouv.fr/droit-du-travail/litiges-individuels-et-conflits-collectifs/article/le-conseil-de-prud-hommes

Pour connaître le conseil de pru’hommes dont vous dépendez, consultez le site du ministère de la justice :
http://www.annuaires.justice.gouv.fr/annuaires-12162/annuaire-des-conseils-de-prudhommes-21779.html

Droit de grève
Tout salarié peut faire grève, sous certaines conditions :
– L’arrêt du travail doit être total, il n’y a pas de temps défini, cela peut être un quart d’heure, un jour ou plus
– Elle se déroule après concertation des salariés (sauf pour accompagner une grève nationale)
– Les revendications doivent porter sur les conditions de travail ou la défense de l’emploi

L’appel d’un syndicat n’est pas obligatoire, la concertation des salariés suffit. Dans le privé, les salariés peuvent déclencher une grève sans préavis.
Pendant le temps de grève, le salarié n’est pas rémunéré.
http://travail-emploi.gouv.fr/droit-du-travail/litiges-individuels-et-conflits-collectifs/article/la-greve

n des conseillers prud’homaux, les candidats à cette fonction sont présentés par les organisations de salariés et d’employeurs et les conseillers seront désignés pour 4 ans à partir du 1er janvier 2018. Il y a autant de conseillers salariés qu’employeurs. Pour être candidats, ils doivent être âgés d’au moins 21 ans, et ne pas avoir été dessaisis de leurs droits civiques.

http://travail-emploi.gouv.fr/droit-du-travail/litiges-individuels-et-conflits-collectifs/article/le-conseil-de-prud-hommes

Pour connaître le conseil de pru’hommes dont vous dépendez, consultez le site du ministère de la justice :

http://www.annuaires.justice.gouv.fr/annuaires-12162/annuaire-des-conseils-de-prudhommes-21779.html

Droit de grève

Tout salarié peut faire grève, sous certaines conditions :

– L’arrêt du travail doit être total, il n’y a pas de temps défini, cela peut être un quart d’heure, un jour ou plus

– Elle se déroule après concertation des salariés (sauf pour accompagner une grève nationale)

– Les revendications doivent porter sur les conditions de travail ou la défense de l’emploi

L’appel d’un syndicat n’est pas obligatoire, la concertation des salariés suffit. Dans le privé, les salariés peuvent déclencher une grève sans préavis.

Pendant le temps de grève, le salarié n’est pas rémunéré.

http://travail-emploi.gouv.fr/droit-du-travail/litiges-individuels-et-conflits-collectifs/article/la-greve