SIDA et IST

Au cours d’un rapport sexuel, corps et sécrétions se mélangent, ce qui peut entraîner une contamination par une IST (infection sexuellement transmissible), dont le virus du sida.

Responsable de la maladie, le VIH (virus de l’immunodéficience humaine) se transmet par le sang (échanges de seringues) et les rapports sexuels non protégés.

Il y a contamination si l’un de ces liquides (sang, sperme, sécrétions vaginales…) entre en contact avec une plaie ouverte ou avec une muqueuse (sexe, bouche, anus).
Au cours d’un rapport sexuel, les échanges et les contacts entre les muqueuses et les sécrétions (sperme, liquide séminal, sécrétions vaginales) peuvent entraîner une contamination par une IST, dont le virus du sida. Le virus évolue ensuite dans l’organisme en s’attaquant au système immunitaire (défenses), jusqu’à l’apparition de la maladie.

En raison d’une baisse de l’usage systématique du préservatif, les IST sont en recrudescence. Parmi les plus connues citons : l’herpès génital, les mycoses, la syphilis, les hépatites B et C…

Le préservatif masculin ou féminin est le moyen le plus efficace pour se protéger du SIDA et des IST. C’est aussi une méthode de contraception pour éviter une grossesse non désirée.

Le dépistage

Le test de dépistage

Avec le préservatif, le test de dépistage est la deuxième arme contre le sida et l’ensemble des IST. La plupart des transmissions d’IST sont le fait de personnes qui ignorent qu’elles sont porteuses. Le dépistage vous permet de savoir où vous en êtes, quels risques vous courez et quels risques vous faites courir à vos partenaires.

Prise de sang, examen clinique des organes génitaux ou prélèvement indolore : selon l’IST, différents types d’examen permettent le diagnostic.

> Si vous n’avez pas de partenaire fixe, faites régulièrement un test de dépistage, même si vous utilisez des préservatifs. Parlez-en à votre médecin traitant ou contactez Sida Info Service pour déterminer le bon moment pour le faire, en fonction des risques que vous auriez pu prendre.

> Si vous êtes en couple et que vous avez donc un partenaire fixe, vous devez tous les deux faire un test si vous voulez vous passer de préservatifs. Pour que les résultats soient totalement fiables, vous devez le réaliser 6 semaines après votre dernier rapport sexuel non protégé. Pensez aussi à une autre méthode contraceptive (pilule…) pour éviter les grossesses non désirées.

 

Où faire le test de dépistage ?

Rendez-vous dans un centre gratuit d’information, de dépistage et de diagnostic (CEGIDD). Ces établissements remplacent les CDAG et les CIDDIST. Ils sont habilités à effectuer le dépistage du sida, des hépatites virales et des IST. Vous y rencontrerez un médecin avec qui vous pourrez parler des risques pris, poser des questions sur le VIH, les hépatites et les IST. Les résultats du test sont rendus en personne, environ une semaine après la prise de sang.

Si vous passez par votre médecin traitant, il vous orientera vers un laboratoire qui effectuera un prélèvement et une analyse. L’analyse est remboursée à 100 % par la Sécurité sociale, mais la consultation et le prélèvement ne le sont qu’en partie.

> Trouvez le Centre Gratuit d’Information, de Dépistage et de Diagnostic le plus proche de chez vous : https://www.sida-info-service.org/ou-faire-un-test-de-depistage-du500/

Services d’écoute et de soutien

Ces services téléphoniques apportent un soutien aux personnes concernées par le sida et les IST.

SIDA INFO SERVICE 

0 800 840 800 (appel confidentiel, anonyme et gratuit)  

www.sida-info-service.org

Information, soutien, orientation, prévention sur le VIH/sida et les infections sexuellement transmissibles. 

SIDA INFO DROIT 

0 810 636 636 (anonyme et confidentiel,0,06 €/min + prix appel)

www.sida-info-service.org 

Pour toute question juridique et sociale sur le VIH/sida