Location-Colocation

 

Je cherche un logement, une colocation ?

Quelques conseils avant de vous lancer

Où trouver des annonces ? Quelles questions poser pendant les visites ? Vous trouverez ci-après des réponses à vos questions et des conseils pour vous aider dans votre recherche de location d’un logement privé.

Je m’organise…

Commencez votre recherche plusieurs mois à l’avance, quand c’est possible.
– Passez quelques jours sur place, vous multiplierez ainsi vos chances de trouver rapidement.
– Procurez-vous un plan de la ville ou de l’agglomération et un plan des transports en commun.
– Tracez un itinéraire des agences immobilières ou autres organismes que vous voulez rencontrer.
– Evaluez le budget mensuel dont vous disposez

J’apprends à déchiffrer les petites annonces…

Bail / Contrat de location : le bail est un contrat écrit précisant les règles d’occupation de l’appartement. Le bail fixe les relations entre le propriétaire bailleur et le locataire, au moment de la prise des lieux et pour l’avenir. Le bail définit les parties signataires (propriétaires et locataires), décrit le bien loué, son état au moment de l’entrée du locataire, et fixe les conditions financières de la location : montant du loyer, des charges, mode de révision du loyer, montant de la caution, garanties.

L’état des lieux : établi conjointement par le locataire et le propriétaire, l’état des lieux est fait à l’entrée et à la sortie de la location. Si, pendant la location, l’état des lieux s’est dégradé du fait du locataire, le propriétaire peut exiger la réparation en payant les frais avec le dépôt de garantie.

Le dépôt de garantie : il s’agit d’une somme que le propriétaire va demander au locataire au moment de la signature du bail. Le propriétaire veut ainsi se prémunir de la dégradation de son bien par le locataire. Si le locataire quitte le logement dans l’état où il l’a trouvé en entrant, le propriétaire devra lui rendre l’intégralité de son dépôt de garantie. Mais si des dégâts ou dégradations sont constatés au départ du locataire, le propriétaire peut utiliser le dépôt de garantie pour couvrir les frais. Le dépôt de garantie est désormais fixé à un mois de loyer (hors charges).

Attention, cela ne concerne pas le logement meublé pour lequel la fixation du montant de garantie reste libre !

La caution : pour s’assurer le paiement régulier des loyers par son locataire, le propriétaire peut lui demander une caution, c’est à dire le nom d’une personne ou d’un organisme qui se portera garant du paiement des loyers, à la place de celui-ci. Il s’agit d’un engagement écrit important pour celui qui se porte caution.

Les types de logement :

Les codes et abréviations utilisés dans les petites annonces s’avèrent parfois difficiles à déchiffrer. Voici donc comment les décoder !

La Lettre T veut dire Type de logement. La mention F (F1, F2…), anciennement utilisée, désigne la même chose. Le chiffre, lui, correspond au nombre de pièces du logement en dehors de la cuisine, de la salle de bain et des WC.

– chambre : 1 seule pièce – surface légale minimum 9m2
– studio ou T1 : 1 pièce de vie comprenant un coin cuisine + sanitaires
 T1 bis : 1 pièce de vie + 1 coin cuisine séparé + sanitaires
 Type 2 ou T2 : chambre + 1 salon + cuisine + sanitaires
– Type 3 ou T3 : 3 pièces (1 salon + 2 chambres ou 1 salon + 1 salle à manger + 1 chambre) + cuisine + sanitaires
– Type 4 ou T4 : 3 ou 4 pièces + cuisine + sanitaires

Quelques termes couramment utilisés :

– Duplex : appartement réparti sur 2 étages avec escalier intérieur. Le terme est parfois abusivement employé pour certains logements équipés d’une mezzanine.
– Kitchenette : coin cuisine non séparé.
– Meublé : logement doté d’un minimum d’ameublement et d’équipement électroménager permettant la vie courante
– Mezzanine : espace aménagé entre le sol et le plafond d’une pièce principale, accessible par une échelle ou un escalier.

Je prépare mes visites

Avant de vous déplacer, informez-vous sur le coût moyen des loyers du quartier choisi en lisant les petites annonces ou en téléphonant aux agences.

Renseignez-vous aussi sur les caractéristiques du logement auprès du propriétaire ou de l’agence.

Si vous avez des exigences par rapport à votre futur logement, sachez que de son côté, le propriétaire voudra aussi avoir certaines garanties concernant son futur locataire.

Avoir un dossier solide et un garant ne suffisent pas forcément pour obtenir les clés de votre futur appart’ ! Il faut savoir se présenter, rester courtois et montrer un réel intérêt pour le logement !

Démarquez-vous des autres en ayant préparé à l’avance vos justificatifs : bulletins de salaire ou ceux de votre garant, contrat de travail, photocopie de votre pièce d’identité, dernier avis d’imposition, RIB…

Les logements proposés par des particuliers

Vous en trouverez :

– Chez les petits commerçants, dans les résidences ou sur les panneaux d’affichage des facs, restaurants universitaires…

Sur des sites internet spécialisés pour les jeunes et les étudiants :
www.ij-annonces.fr site internet de petites annonces du CRIJ Hauts-de-France

www.locaviz.fr site du CROUS

Les diffuseurs d’annonces de particulier à particulier :
www.lavoiximmo.com
www.pap.fr
www.entreparticuliers.com
www.topannonces.fr
www.leboncoin.fr

Dernière option, n’oubliez pas lors de vos recherches de jeter un œil sur les réseaux sociaux. Ils sont le lieu idéal pour passer une annonce auprès de vos contacts Facebook ou participer à des groupes de discussions sur le logement et les bons plans !

Les agences immobilières et études de notaires

Les agents immobiliers sont des intermédiaires entre le futur locataire et le propriétaire. Ils effectuent les visites des locaux ; ce sont généralement eux qui rédigent et font signer le bail et qui procèdent à la visite d’état des lieux.
Avoir recours à un professionnel pour trouver un logement constitue l’une des solutions les plus sûres. Vous pouvez pousser leur porte en toute confiance, mais vous devrez payer des frais d’agence.

Les cabinets de notaire peuvent également disposer d’annonces et le prix des honoraires est équivalent à celui des agences immobilières.

Les agences de particulier à particulier

Attention, ne confondez pas agents immobiliers et agences de particulier à particulier !
Les agences de particulier à particulier, aussi appelées «marchands de listes», ne sont pas des intermédiaires entre le locataire et le propriétaire. Leur activité consiste à vendre des listes de logements, sans garantie de résultat, à charge pour le futur locataire de se mettre lui-même en contact avec le propriétaire. Vous réglez d’avance les frais d’abonnement pour une période donnée, et généralement, c’est à vous de vous renseigner afin de connaître les mises à jour du fichier.

Pour une liste exhaustive des agences immobilières et agences de particulier à particulier, consultez les pages jaunes de l’annuaire ou sur internet www.pagesjaunes.fr

Les bailleurs sociaux

L’attribution des logements sociaux (appelés HLM) est conditionnée par des plafonds de ressources. Le délai d’attente peut être long.

Les conditions principales d’accès :

– être de nationalité française ou titulaire d’une carte de séjour en cours de validité

– louer un logement en tant que résidence principale

– ne pas excéder un niveau de ressources variable suivant votre situation personnelle et familiale.

Où s’adresser ?

– à la mairie du lieu de résidence souhaité

– auprès d’un bailleur social

– auprès du comité interprofessionnel du logement (CIL) d’Action Logement, si vous êtes salarié d’une entreprise cotisante au 1 % logement.

La demande de logement social en ligne .

Vous pouvez effectuer votre demande en ligne sur www.demande-logement-social.gouv.fr Votre demande sera transmise à l’ensemble des bailleurs sociaux du département et organismes paritaires.

Les résidences sociales

Ces résidences sont une solution pour les stagiaires, demandeurs d’emploi, salariés ou personnes seules, familles qui traversent des difficultés économiques et d’insertion et qui ne trouvent pas une solution de logement dans le parc traditionnel.

Les structures peuvent également vous accompagner dans votre insertion sociale et professionnelle. Dans ces établissements, on parle généralement de redevance et non de loyer. Cette redevance comprend les charges (eau, chauffage, gaz) et l’entretien des parties communes. Les prix sont raisonnables : environ 250 € pour une chambre et 300 € pour un studio meublé. Ces résidences ouvrent droit aux aides au logement.

www.logement-jeunes.unhaj.org

www.accueil-et-promotion.org

www.coallia.org

www.adoma.fr

www.adohj.fr

En cas de coup dur

L’hébergement d’urgence

Ces centres d’hébergement d’urgence et de réinsertion sociale, gérés par des collectivités locales ou associations humanitaires (Croix Rouge, Armée du Salut, Emmaüs, Secours catholique…) accueillent temporairement les personnes rencontrant de grosses difficultés (exclusion, isolement….)
Si vous êtes dans cette situation, adressez-vous au service social de votre mairie ou au CCAS.
Retrouvez la liste des CHRS en Hauts-de-France sur
 http://annuaire.action-sociale.org

Un toit pour la nuit ?

Le 115 (Samu social) est un numéro d’urgence qui vous orientera vers un lieu d’hébergement si vous êtes sans-abri.
Ce service est gratuit et accessible toute l’année, 7j/7, 24h/24