S’informer sur la réglementation des stages

La pratique et la notion de stage varient énormément d’un pays à l’autre, ainsi que le statut. Il est donc important de vous poser les bonnes questions : est-ce un stage obligatoire ou facultatif, combien de temps dure-t-il…


La pratique et la notion de stage ne sont pas identiques dans tous les pays : le statut de « stagiaire » varie selon les pays et il n’existe pas de statut « unique » de stagiaire. Chaque pays ayant sa définition et ses modalités de recrutement, il est important de s’informer au cas par cas, selon la destination choisie.

En France, les stages sont formalisés par la signature d’une convention entre l’entreprise, l’établissement d’enseignement et le stagiaire. Il est reconnu comme faisant partie de la formation, en lien avec le diplôme préparé.

A l’étranger, cette convention n’a pas de valeur juridique : elle n’est donc pas obligatoire. Il est important d’expliquer à votre structure d’accueil en quoi consiste ce document afin de le valider avec elle.

Bon à savoir

En France, le stage s’inscrit toujours dans le cadre d’une formation. Dans d’autres pays, la notion de stage s’apparente plutôt à une courte période de travail (travail temporaire ou occasionnel).

Vous pouvez partir en Europe et à l’international sans convention puisqu’il s’agit d’une tradition française. Par contre, demandez un écrit stipulant votre accord sur les conditions d’accueil : horaire de travail, lieu d’accueil, matériel mis à disposition, avantages éventuels.

Site de référence pour réaliser un stage en Europe

Euroguidance : le Réseau européen de centres nationaux de ressources pour l’orientation et la mobilité européenne propose des fiches qui récapitulent, par pays européen, le cadre légal des stages et les principales informations à connaître.